Leave a comment

Le blues des fêtes de fin d’année à New-York

sad christams treeComme tous les ans, j’aime à faire un post sur le blues durant les fêtes de fin d’année, car pris dans le tourbillon on n’oublie que certains n’ont pas la tête à la fête. Plusieurs raisons à cela. Voici une article pour mieux comprendre.

Ainsi le blues ça existe et sans aucun doute connaissons-nous une personne qui vivra cette émotion cette année.

A l’approche des fêtes de fin d’année, nombre d’adultes ressentent comme une mélancolie. Repas en famille, cadeaux, le rituel est parfois trop lourd à vivre, les années passant. Explication sur un sentiment pas si grave et gérable.

NOËL vous angoisse?
Soudain, vous n’êtes plus follement enthousiaste à l’idée de partager une dinde aux marrons
en famille et de participer au grand déballage de cadeaux. Rassurez-vous, cela arrive à beaucoup
de monde. Les psys appellent ça le « blues » de Noël. Ce n’est pas catastrophique, mais cela
peut vous plomber le moral cette semaine.
Apprenez à décrypter ces symptômes.

La solitude plus dure ce jour-là.

Le blues de Noël, ce sont d’abord les personnes seules qui le subissent. «
C’est particulièrement dur pour les gens isolés, car ils ont l’impression que tout le monde
fait la fête ce jour-là, mis à part eux. Cela renforce leur solitude », explique Chantal Rialland,
psychologue, auteur de « Cette famille qui vit en nous » (Ed. Robert Laffont). En écho, par
empathie, certains culpabilisent à l’idée de festoyer ce jour-là
(lire le témoignage d’Annick ci-dessous).
« Mais ces cas de figure sont assez rares. Je suis assez sceptique sur la générosité
humaine à ce point », commente de son côté le psychiatre Serge Hefez.
C’est que l’enfance nous revient.

Noël apparaît surtout comme une nostalgie de l’enfance qu’il faut surmonter l’espace
d’une soirée pendant laquelle on replonge artificiellement dans son passé. « On fait parfois
semblant de trouver génial de se retrouver tous ensemble réunis, comme lorsque nous étions petits.
Tout le monde se force un peu. Les âmes tendres trouvent que c’est très bien, mais d’autres
estiment que c’est un peu du flan », commente la psychiatre Maryse Vaillant, auteur de « Il
n’est jamais trop tard pour pardonner à ses parents » (Ed. La Martinière »).
Une fête difficile à zapper.

Noël est la seule fête de l’année quasiment obligatoire. « C’est super pour les enfants,
mais pour les adultes cela peut devenir une contrainte un peu pesante. Parfois, il faut oser
dire non ! On peut toujours envoyer des cadeaux, des fleurs et ne pas venir à la fête, si c’est
au-dessus de nos forces », ajoute Maryse Vaillant.
La pression du cadeau à tout prix.

Le blues de Noël peut aussi être provoqué par les cadeaux eux-mêmes. « Il existe une vraie pression sociale
sur les gens pour les obliger à faire beaucoup de cadeaux, même s’ils n’ont pas beaucoup d’argent.
On doit acheter des jouets électroniques et la panoplie de Star Wars aux enfants, et se décarcasser
en plus pour satisfaire tous les grands. Pour beaucoup, il y a une vraie crainte de ne pas êtreà la hauteur. Et cela génère de l’angoisse. »
Pour se remonter le moral, les victimes de cette mélancolie de Noël peuvent se focaliser sur l’autre réveillon, celui du jour de l’an. Pour les psys, celui-ci est beaucoup moins anxiogène. « Cette fête n’est pas chargée de toutes ces connotations
généalogiques. On pense à faire la fête avec ses copains et puis c’est tout. On choisit ce qui nous fait plaisir… », conclut Chantal Rialland… Vivement la Saint-Sylvestre.

http://www.leparisien.fr/societe/le-blues-de-noel-ca-existe-19-12-2005-2006578480.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.google.com%2Furl%3Fsa%3Dt%24rct%3Dj%24q%3D%24esrc%3Ds%24source%3Dweb%24cd%3D1%24ved%3D0CB4QFjAA%24url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Fsociete%252Fle-blues-de-noel-ca-existe-19-12-2005-2006578480.php%24ei%3DXPCJVOmbD7aIsQSBlILAAw%24usg%3DAFQjCNHadassstI_uijWrCjKDnFE0REkyQ%24sig2%3DvwDS5O8kYVUNrExaGrzomQ%24bvm%3Dbv.81456516%2Cd.cWc

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Le Regard d'une Assistante Sociale à New York

Paris, Shanghai, New York, regards croisés d'une Assistante Sociale en libéral

%d bloggers like this: