Leave a comment

les reseaux sociaux en Chine

Facebook, Twitter et d’autres réseaux sociaux ne sont pas accessibles Chine. Quelles sont les alternatives sur le réseaux chinois?

Petit tour de piste explicatif de ce qui existe pour se connecter avec nos amis chinois sur “le blog des équipes”

Quels sont les équivalents chinois des réseaux sociaux connus ?

 

s009RenRen (人人网), précédemment appelé  “XiaoNei”, est né en mai  1999 sous la forme d’un annuaire d’étudiants universitaires chinois. Le site fonctionnait sur le même principe que Facebook, à savoir une plateforme de partage et d’échanges entre étudiants. La plateforme permettait entre autre d’échanger des contacts, d’envoyer des messages ou encore d’organiser des événements. L’accès à la plateforme était exclusivement réservé aux étudiants ; l’inscription nécessitait d’avoir une adresse email universitaire type .edu, empêchant ainsi le grand public d’accéder au réseau social universitaire.

Face au succès grandissant de Facebook dans le monde, XiaoNei décide de revoir sa politique et d’étendre son service à la population entière.  En 2009, le réseau social lève donc l’exclusivité d’accès jusqu’alors octroyée aux étudiants et change de nom pour devenir RenRen 人 人 (tout le monde). Officiellement, ce changement avait pour but de permettre aux étudiants diplômés, et donc entrés dans la vie active, de continuer à accéder à leurs comptes et au service. Mais la véritable raison était que RenRen avait pour ambition de devenir le premier réseau social en Chine.

Pour satisfaire ses nouveaux usagers, la plateforme s’est vue enrichie de nombreuses fonctionnalités. Aujourd’hui, le réseau social propose des milliers d’applications comme le le blogging, le partage de photos, de musique, de vidéo…

En 2010, le nombre d’utilisateurs de RenRen enregistrés a dépassé les  150 millions !

Logo KaiXin001Kaixin001 (开心网) est le second réseau social en Chine de type Facebook . L’histoire de Kaixin001 est similaire à celle de RenRen, mis à part le fait que cette plateforme était destinée aux cadres et non aux étudiants. La plateforme proposait un grand nombre de jeux et de services ludiques, ce qui faisait le bonheur des cadres qui trouvaient dans Kaixin001 un moyen de détente. Kaixin001 a rapidement prit des parts de marché avec un jeu de vols de légumes (une sorte de ferme virtuel dans laquelle les internautes cultivent des légumes virtuels). Avec une maniabilité facile, et la capacité à interagir avec ses amis réels, le jeu n’a pas seulement attiré les cadres mais toutes les couches sociales de tout âge.

En 2010, le nombre d’utilisateurs enregistrés de Kaixin001 avait grimpé à 100 millions, et le nombre de comptes actifs à plus de 50 millions. Le nombre de pages visitées par semaine avait dépassé les 8 milliards, et le temps moyen quotidiennement passe sur le jeu des vols de légumes était de  1,5 milliards de minutes.

Site de micro-blogging– type Twitter : Sina Weibo, Tencent Weibo, Sohu Weibo, NetEase Weibo…

Logo Sina WeiboLe blocage de Twitter et Facebook en Chine en 2009 a créé un vide sur le marché réseaux sociaux chinois. Le vide a rapidement été comblé par le le populaire portail web chinois – Sina, qui en a profité pour introduire son nouveau système de micro blogging, “新浪微博” (Sina Weibo).

Sina est l’un des 4 principaux de portails web en Chine (les 3 autres étant Tencent, Sohu et NetEase).  Avec plus de 230 millions d’utilisateurs enregistrés et plus de 700 millions de visites par jour, le portail est bien entendu l’un des plus populaires en Chine.

Après le blocage de Twitter en Chine, Sina développe son propre service de micro blogging afin de capter l’audience laissée par ce nouveau vide. En août 2009, après seulement 3 mois de tests, Sina lance Sina Weibo, son service de micro blogging. Les internautes ont tout de suite été conquis et les portails web concurrents intéressés. Ceux-ci (Tencent, Sohu et NetEase) ont finalement lancé leur système de micro blogging en début d’année 2010, soit 6 mois après celui de Sina.Cet avantage pris par Sina Weibo au départ lui confère aujourd’hui le statut de leader des sites de micro blogging et principale source d’information pour les internautes chinois.

Selon les statistiques officielles de Sina, le nombre total d’utilisateurs enregistrés sur Weibo a atteint les 100 millions et on  comptabilise plus de 25 millions de messages envoyés par jour. En se basant sur le temps passé par les internautes chinois sur le site de micro blogging, Sina Weibo peut se venter de capter 87% du marché chinois du micro blogging.

Générateurs de Blog : Sina Blog, QQ Spaces, BlogCN, BlogBus…

En 1998, un blog sur le scandale Lewinsky -Clinton a été publié, c’est le début de l’ère des blogs. Les médias relayent l’information qui prend alors des proportions énormes. Le monde entier est capté par l’affaire, ce qui permet au blogging d’étendre son influence dans le monde entier.

Logo Bokee

En Chine, le blogging fait rapidement des adeptes. Le plus connu, un observateur chinois d’internet du nom de Fang Xingdong, ne tarit pas d’éloges sur le blogging. Ses opinions apparaissent fréquemment dans “Southern Weekly” et un autre média traditionnel. Fang ne s’arrêtera pas là puisqu’il va créer, en 2002, la première plateforme de blogging chinoise :  “博客网”. Les principaux portails web en Chine suivent alors et lancent leur plateforme de blogging avec succès.

Logo QZone

De 2003 à 2005, Le marché du blogging se dessine progressivement. Le peloton de tête est alors constitué de BlogCN, BlogBus and BlogChina, Sina Blog et QQ Spaces.

Logo Sina Blog

Toutefois, avec l’entrée de nouveaux sites de médias sociaux (Facebook, Twitter …), le blogging, a commencé à apparaître obsolète… La plupart des blogueurs ou des fournisseurs de service de blog avaient des difficultés à trouver un moyen de se rémunérer avec les blogs (à l’exception de Sina avec ses blog des célébrités et son système de publicité bien développé). Les utilisateurs, quant à eux, ne voyaient plus l’intérêt d’utiliser des blogs où ils étaient limités à la publication d’articles, alors que les plateforme de réseaux sociaux leur permettaient en plus d’interagir avec leurs amis et de partager des vidéos, photos etc.

Mais cela ne veut pas dire que le blog a cessé d’exister. Le 26 mars dernier, un célèbre écrivain Han Han a publié une lettre ouverte au PDG de Baidu, et a enregistré sur son blog des centaines de milliers de clics en une journée.

http://www.bysoft.fr/blog/internet/reseaux-sociaux-les-alternatives-en-chine/630

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Le Regard d'une Assistante Sociale à New York

Paris, Shanghai, New York, regards croisés d'une Assistante Sociale en libéral

%d bloggers like this: